...

Publié le par Calamity

Tableau perdu sur le mur blanc
le paysage comme estompé
les teintes ont perdu leur éclat
la peinture ne sent plus rien

Un tableau peut-il mourir
les couleurs rendre l'âme
où va l'esprit des huiles ?
peut-il s'évaporer ?

Quelqu'un s'approche et regarde
les champs de blé et la mer
tête penchée, l'esprit gambade
sur le sentier qu'on ne voit plus.

Je partage très volontiers, mes textes, mes photos et mes idées. Cependant, si vous souhaitez les reprendre, je vous remercie de bien vouloir mettre un lien vers mon blog plutôt que de simplement les recopier. Par avance merci !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Michel 28/08/2007 10:43

1) On a bien eu chez Baudelaire "l'âme du vin qui chantait dans les bouteilles", pourquoi ne pas s'inquiéter de " l'esprit des huiles"? Intéressant et bien tourné.2) Pour les bolets, j'ai fait comme tu as dit + tombée de blanc, de crème, vice oblige!

Calamity 28/08/2007 17:00

Effectivement, le vin blanc et la crème, c'est quasi obligatoire !

Anne 20/08/2007 20:55

J'aime beaucoup, j'ai des périodes où j'écris aussi...Rien de trop personnel dans ce texte, je l'espère...

Calamity 21/08/2007 13:23

Merci Anne ! Non, rien de très personnel. Ca m'est venu comme ça un soir durant mes vacances en Suède.